Soutenance de thèse

Camille BAROT

Scénarisation d’environnements virtuels. Vers un équilibre entre contrôle, cohérence et adaptabilité


Le lundi 24 février à 14h30 en amphi N104


Membres du Jury :

  • R. Champagnat, Maître de Conférences, Université de la Rochelle, Laboratoire L3I
  • S. Donikian, Directeur de Recherche, INRIA de Rennes, Golaem
  • D. Lenne, Professeur, Laboratoire Heudiasyc, UTC
  • D. Lourdeaux, Maître de Conférences, Laboratoire Heudiasyc, UTC
  • S. Marsella, Professeur, NorthEastern University, Boston
  • N. Szilas, Maître d’enseignement et de recherche, Université de Genève, TECFA-FPSE
  • I. Thouvenin, Enseignante-chercheur, Laboratoire Heudiasyc, UTC


Résumé :

Nos travaux traitent de la scénarisation d’environnements virtuels, définie comme la spécification des déroulements possibles ou souhaitables d’une simulation, et la mise en place de mécanismes permettant de contrôler son déroulement effectif de manière dynamique.

Nous visons pour cette scénarisation un ensemble d’objectifs, souvent considérés comme contradictoires : la liberté et la capacité d’action de l’utilisateur, l’ampleur, le caractère dynamique et l’efficacité du contrôle exercé sur le scénario, la cohérence des comportements présentés et l’adaptabilité du système, nécessaire pour la variabilité des scénarios. Nous proposons SELDON, un modèle basé sur le contrôle centralisé et indirect d’une simulation émergente à partir de modèles du contenu scénaristique. L’environnement est peuplé de personnages virtuels autonomes et l’utilisateur y est libre de ses actions. La scénarisation est réalisée en deux étapes : des objectifs dynamiques sont déterminés à partir de l’activité de l’utilisateur, puis un scénario est généré en fonction de ces objectifs et exécuté au travers d’ajustements sur la simulation.

Le moteur DIRECTOR permet de générer et de réaliser ce scénario. DIRECTOR utilise les modèles qui sous-tendent la simulation pour prédire son évolution, et guide cette évolution au travers d’un ensemble d’ajustements indirects, qui influencent les réactions des systèmes techniques et les prises de décision des personnages. Il utilise un moteur de planification pour générer des scénarios composés d’étapes de prédiction, dont il suit la réalisation dans la simulation, et d’ajustements, qu’il déclenche. Les objectifs scénaristiques pris en compte sont à la fois dynamiques, au travers de situations prescrites et proscrites et de contraintes sur les propriétés globales du scénario, et statiques, sous la forme d’espaces de scénario. Le contenu scénaristique et les objectifs scénaristiques statiques sont représentés à l’aide de l’ensemble de langages que nous avons proposé : DOMAIN-DL, ACTIVITY-DL et CAUSALITY-DL.

Ces contributions permettent d’allier la réactivité et la variabilité permises par des simulations émergentes et la pertinence des scénarios offerte par les systèmes basés sur de la planification. Elles ont fait l’objet d’une évaluation informatique et ont été mises en jeu sur un ensemble d’applications traitant de formation professionnelle.



Actualités
Vidéothèque
Téléchargements
Annuaire



FR SHIC 3272

Collegium UTC/CNRS