Soutenance de thèse

Lotfi ZAOUCHE

Sécurité et fiabilité des communications dans les réseaux d’essaims


Le mercredi 8 février 2017 à 9h en salle GI042 – Bâtiment Blaise Pascal A l’Université de Technologie Compiègne


Membres du Jury :

  • M. BOUABDALLAH Abdelmadjid, Professeur des Universités, Université de technologie de Compiègne, Laboratoire Heudiasyc
  • M. BOUNCEUR Ahcène, Maître de Conférences, Université de Brest, Lab-STICC
  • M. CARLIER Jacques, Professeur émérite, Université de technologie de Compiègne, Laboratoire Heudiasyc
  • M. MANZONI Pietro, Professeur, Université polytechnique de Valence, Ecole Supérieure d’Ingénierie Informatique, Valence
  • M. NAIMI Mohamed, Professeur des Universités, Université de Cergy-Pontoise, Département d’Informatique
  • M. NATALIZIO Enrico, Professeur, Université de technologie de Compiègne, Laboratoire Heudiasyc

Résumé :

L’émergence de véhicules aériens sans pilote, généralement appelés drones, petits et bon marché favorise leur utilisation dans le domaine des applications civiles. Ces drones sont équipés de différents capteurs et ont la capacité de communiquer via des liaisons sans fil et ont la particularité de se déplacer librement dans l’espace, révolutionnant la gestion des applications de surveillance. Un réseau ad hoc de drones, Flying Ad hoc Networks (FANET) en anglais, est composé d’une flotte de drones autonomes et est utilisé lors de missions dans des environnements hostiles pour la surveillance ou l’inspection de sites dangereux ou inconnues. Les FANETs peuvent être également utilisés pour suivre et filmer des événements spéciaux comme une course de vélos ou un match de football, dans ce cas les liaisons doivent garantir un minimum de qualité. Les FANETs nécessitent une attention particulière en ce qui concerne l’économie d’énergie des UAV dont les ressources en énergie sont limitées, mais aussi d’être immunisés contre des attaques malveillantes. Au cours de cette thèse, nous nous sommes concentrés sur le problème de suivi d’une cible mobile utilisant une flotte de drones pour la filmer. Étant donné que la cible se déplace, les drones doivent la suivre en continu, et une liaison vers la station terrestre doit être disponible. Dans ce contexte, nous proposons une solution qui permet la coordination d’un ensemble de drones afin de maintenir un chemin optimal entre la cible et la station terrestre. Notre solution se révèle efficace en matière de gain en temps et en énergie. Nous avons également proposé une solution basée sur des protocoles hiérarchiques pour économiser plus d’énergie dans le processus de communication avec la station terrestre. Nous avons également développé une autre solution qui permet d’économiser plus d’énergie en forçant les noeuds égoïstes à participer dans le réseau et d’assurer le relais de paquets lorsqu’ils sont sollicités. En effet, si un noeud égoïste refuse de router des paquets d’autres noeuds, cela induit une charge supplémentaire pour le reste des noeuds du réseau. Nous avons validé l’apport de l’ensemble de nos solutions par évaluation de performances à l’aide de simulations.



Actualités
Vidéothèque
Téléchargements
Annuaire



FR SHIC 3272

Collegium UTC/CNRS