Datashield, finaliste des trophées de la Satt Lutech

Organisée en début d’année et depuis trois ans maintenant, la cérémonie des trophées Lutech a pour objectif de récompenser l’implication de trois équipes de recherche qui se sont particulièrement distinguées durant l’année 2018 par leur implication dans le transfert de technologies.

Parmi les finalistes, figurait la start-up Datashield, actuellement en incubation à l'université de technologie de Compiègne. Datashield a vocation à rendre accessible les meilleures technologies cryptographiques aux non-experts en gérant la complexité de la sécurisation à leur place et en donnant à l’utilisateur les clés de décision qui lui permettent de rester maître de ses données.

La start-up a été créée par Ahmed Lounis, ingénieur de recherche, et Abdelmadjid Bouabdallah, professeur, et respectivement membres du laboratoire Heudiasyc.

Chaque année, près d’une centaine de déclarations d’inventions issues des laboratoires de recherche académiques sont soumises à la SATT Lutech par le biais des cellules de valorisation des établissements actionnaires.
Une fois entrée à la SATT et analysée par son équipe, près de 45% d’entre-elles vont faire l’objet d’un programme de maturation en vue d’être transformées en technologies exploitables par les acteurs du marché ciblés ou via une création de start-up.